Mis en service en 2012, le radar fixe type MESTA 210C installé dans une zone 50 à Saint-Jean-de-Thouars (Deux-Sèvres) donne parfois des mesures de vitesse fantaisiste. En voici quelques exemples.

Ce radar a flashé par deux fois le vieux camion qui sert aux employés municipaux pour arroser les jardinières, une première fois en 2012 à 89 km/h et une seconde fois en 2013 à 91 km/h. Sur une des photos, le camion est accompagné d'un employé communal arrosant les fleurs ! Après contestation, un des PV a été annulé mais par l'autre...

Ce radar a flashé une retraité dont le véhicule tractait une remorque à pas moins de 152 km/h en 2013 alors même que le GPS du conducteur indiquait 51 km/h.

Ce radar a flashé une Citroën GS de plus de trente ans d'âge conduite par septuagénaire à 117 km/h! Malgré cette vitesse irréaliste et sa représentation par un avocat, le tribunal a condamné le chauffard à 150 euros d'amende mais sans suspension de permis.

Et les erreurs continuent, une des dernières en date, cette 406 diesel de 1998 tractant une remorque double essieu remplie de bottes de paille qui a été flashée là encore à 117 km/h! La conductrice a contesté l'infraction et elle a été condamnée à 300 euros d'amende et deux mois de suspension de permis de conduire par le juge de proximité. Mais en appel, les juges ont annulé cette condamnation en estimant qu'il y avait un « doute sérieux sur la fiabilité de l'appareil », en s'appuyant notamment sur les autres erreurs de ce radar...

Alors que les erreurs sont manifestent, le radar n'a pas présenté d'erreur lors de ses vérifications annuelles. La cabine est donc toujours installée au bord de la D938 à Saint-Jean-de-Thouars!

Combien de conducteurs ont été verbalisés à tort par ce radar automatique, on ne le saura jamais. En 2014, il a enregistré 3838 infractions dont 3 excès de vitesse compris entre 40 et 50 km/h et 3 excès de vitesse de plus de 50 km/h...

radar d938 Saint-Jean-de-Thouars