Cette fois, c'est parti! Les radars tourelles installés depuis plus d'un an ont commencé à verbaliser et les premiers avis de contravention sont en train d'arriver en masse dans les boites aux lettres de contrevenants surpris par l'absence d'information sur cette mise en service.

Mise en service en secret

Prévue initialement pour novembre 2018, la mise en service des radars tourelles a été repoussée en pleine crise des gilets jaunes. C'est finalement dans le courant du mois d'avril que les radars tourelles ont commencé à enregistrer les infractions et ce n'est que depuis ces derniers jours que les contraventions correspondantes arrivent dans les boites aux lettres.

Comme on peut en voir un exemple ci-dessous, pour reconnaître un avis de contravention délivré par un radar tourelle, il faut consulter la case "Appareil de contrôle homologué" qui mentionne dans ce cas un MESTA FUSION 2.

Exemple d'avis de contravention d'un radar tourelle

avis de contravention radar tourelle

Contrairement à tout ce qui a été fait depuis ces dernières années, la mise en service de ce nouveau modèle de radar a été faite dans le plus grand secret. La Sécurité routière n'a pas fait un seul communiqué de presse pour présenter officiellement les nouveaux radars tourelles et encore moins pour informer du début des verbalisations.

L'année dernière, c'est pourtant devant de nombreux journalistes qu'étaient exposées officiellement les voitures radars privatisées ou encore en 2015 que les radars autonomes étaient présentés aux journalistes par le ministre de l'Interieur lui-même.

Mais depuis ces derniers mois et la vague de dégradations enregistrée sur les radars automatiques, la Sécurité routière avance en catimini sur tous les sujets concernant les radars. Il faut dire que la crainte de nouveaux actes de vandalisme est grande, d'autant plus que les radars tourelles, qui coûtent très cher, ont déjà été la cible de dégradations.

Des contraventions par centaines

Cette mise en service en secret des radars tourelles est très sournoise notamment pour les usagers réguliers des routes concernées. Habitués à voir ces cabines installées depuis des mois sans délivrer le moindre PV, ils continuaient à passer devant sans respecter scrupuleusement la limitation de vitesse et certains pourraient perdre leur permis de conduire à cause de cela.

Le radar tourelle de Mimizan a commencé à verbaliser les excès de vitesse depuis au moins le 17 avril mais ce n'est qu'à partir du 13 juin que les amendes ont commencé à arriver dans les boites aux lettres! Certains habitants de la commune ont ainsi reçu jusqu'à 7 contraventions uniquement pour les infractions enregistrées jusqu'à fin mai. Dans les prochains jours, ils risquent d'en recevoir de nouvelles, cette fois pour les infractions de début juin.

En plus d'avoir à payer une très grosse somme puisque ce radar est positionné dans une zone limitée à 50 km/h avec une amende à 135 euros minorée à 90 euros, cela pourrait même être fatal à leur permis de conduire.

Avec les premiers radars tourelles, la Sécurité routière a trouvé une nouvelle façon machiavélique de verbaliser les automobilistes en laissant des radars hors-service pendant plusieurs mois puis en les mettant en service sans en informer les usagers et surtout en faisant la rétention des infractions pendant plusieurs semaines avant d'envoyer les avis de contravention. Si les contraventions avaient été expédiées quelques jours après les infractions comme cela se passe habituellement avec les radars automatiques, les contrevenants auraient été plus vigilants les jours suivants et n'auraient pas reçu autant de contraventions!

Quels radars sont en service?

Devant l'absence de communication officielle, on se demande également quels radars tourelles sont réellement en service. A ce jour, nous n'avons reçu des informations que pour des avis de contraventions concernant le radar tourelle de Mimizan. Pourtant, d'autres radars tourelles installés depuis l'année dernière devraient également être concernés et les avis de contravention risquent d'arriver de la même façon, plusieurs semaines après l'infraction...

Reste le problème de leur signalisation. Comme nous l'avons constaté, à ce jour, seuls quatre radars tourelles sont signalés par des panneaux. Celui de Marseille, celui de la rocade de Bordeaux, celui de Vichy et celui de Mimizan. Encore que pour ce dernier, les panneaux signalant sa présence ne sont pas de la taille habituelle puisqu'il s'agit seulement de petits modèles utilisés normalement en répétition de signalisation sur le terre-plein central des routes à chaussées séparées...

Le panneau signalant le radar tourelle de Mimizan

panneau radar tourelle mimizan

Même si la présence de panneaux n'est pas obligatoire pour que ces derniers puissent verbaliser, il serait tout de même étonnant que les autres radars tourelles soient entrés en service sans que les panneaux correspondants ne soient installés. Encore que, vu la façon dont a été mise en service le radar de Mimizan, plus rien ne nous étonnerais...

Il faut également être vigilant avec les nouveaux radars tourelles qui sont en cours d'installation dans le Loiret, l'Indre-et-Loire, la Vendée, la Charente-Maritime, la Loire-Atlantique, etc. Même si ces derniers ne seront en service qu'après une période de test, la durée de celle-ci est inconnue et ils risquent d'être, là encore, mis en service sans information préalable.

Quelles infractions sont verbalisées?

Les radars tourelles sont capables de verbaliser plusieurs types d'infractions mais pour le moment, ils ne sont homologués que pour constater les excès de vitesse et le franchissement de feu rouge.

Les premiers avis de contraventions que nous avons pu consulter ne concernent que des excès de vitesse. Nous ne savons pas si les radars installés au niveau de carrefour feu rouge ou de passage à niveau ont déjà commencé à distribuer des PV pour franchissement de feu rouge.