Lundi 30 septembre vers 23h, un chef d'entreprise de Bergerac (Dordogne) a été interpellé par les forces de l'ordre, en flagrant délit de vandalisme sur le radar fixe de Lembras.

En effet, malheureusement pour l'apprenti vandale, ce radar, régulièrement détérioré, était placé sous surveillance. C'est donc lors d'une patrouille de routine que le jeune homme de 26 ans a été surpris alors qu'il appliquait de la peinture sur la vitre de la cabine.

Pendant sa garde à vue, l’auteur des dégradations expliqué son geste et indiquant avoir voulu « venger » ses salariés, flashés à plusieurs reprises alors qu’ils conduisaient des véhicules de la société. 

Le jeune homme sera convoqué prochainement devant le tribunal de Bergerac. Il s’expose aux termes du Code de Procédure Pénale à une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison et 75000 euros d’amende, pour destruction d’un bien destiné à l’utilité publique.