Le radar fixe installé sur le terre-plein central de l'A31 sur la commune de Champigneulles en Meurthe-et-Moselle a été détruit par une charge d'explosif artisanale dans la nuit de samedi à dimanche vers 5 heures du matin. Sous l’effet du souffle de l'explosion, la partie arrière du radar ainsi qu’une autre pièce métallique, ont été projetées à une dizaine de mètres et un incendie s'est déclaré.

Un technicien en identification judiciaire de la police technique et scientifique a été dépêché sur les lieux et la voie de gauche a même été neutralisée le temps des opérations.

Le moment de l'explosion n'a sûrement pas été choisi au hasard par le ou les auteurs de cet acte de vandalisme. En effet, les faits ont eu lieu dimanche matin alors que la circulation est très faible sur cette autoroute et qu'un épais brouillard recouvrait la zone juste avant le lever du jour. 

Le radar visé lui non plus n'a pas dut être choisi au hasard car en 2010, le radar fixe de Champigneulles a été le quatrième radar le plus actif de France avec pas moins de 110.000 flashs sur l'année.

Cette explosion rappelle les actions menées par Frédéric Rabiller au sein de la  Fraction nationaliste armée révolutionnaire (FNAR) qui a été le responsable d'une dizaine d'explosion de radars près de Paris en 2007 et 2008.

radar fixeChampigneulles
Photo de pitcoulis

Source: Est-Républicain