Mardi matin, les automobilistes circulant sur le périphérique de Toulouse ont pu remarquer la présence d'une panneau de limitation de vitesse à 110 km/h à hauteur de Ginestous alors que le périphérique toulousain est limité à 90 km/h depuis 2007.

Malheureusement, il s'est avéré que ce changement n'était pas l'œuvre de la DDT (Direction Départementale des Territoires), mais d'un plaisantin qui a modifié spécialement ce panneau car il est situé quelques dizaine de mètres avant un radar fixe qui lui flashe à partir de 90 km/h.

Les services de l'état sont rapidement intervenu dès que le canular leur a été signalé vers 9h20. Moins d'une heure plus tard, le panneau avait retrouvé son 90 km/h de rigueur.

Entre temps, de nombreux automobilistes ont franchi le radar automatique à des vitesses supérieures à la limite officiellement autorisée. Pour éviter un afflux massif de contestation de PV, le centre national de traitement des infractions routières de Rennes a décidé d'annuler tout les excès de vitesse enregistré par le radar entre 00H00 et 10H00 mardi 17 août.

panneau radar ginestous toulouse

Le panneau annonçant le radar de Ginestous rappelle bien que la vitesse est limitée à 90 km/h (Photo Seb64)