Un automobiliste a été flashé en 2011 à 79 km/h par le radar fixe installé sur la D9 à Le Merzer (Côtes d'Armor) pour une vitesse maximum autorisée de 70 km/h. Devant le tribunal, il a remis en cause cette limitation de vitesse. En effet, selon la configuration des lieux, le radar ne devrait flasher que les automobilistes roulant à plus de 90 km/h.

A cet endroit, la limitation à 70 km/h n'est pas conforma au Code de la Route car le panneau indiquant la limitation à 70 km/h est situé avant deux intersections. Or, la réglementation stipule que cette limitation n'est valable que jusqu’à la prochaine intersection. Donc, sans un panneau rappel, par exemple, c'est la règle générale qui doit être appliquée et la vitesse au niveau du radar est ainsi de 90 km/h.

Après avoir exposé cette situation, photos à l'appui, aux services des contrôles automatisés de Rennes, il a obtenu l'annulation de sa contravention

Installé en 2010, ce radar a donc flashé illégalement pendant de long mois de nombreux automobilistes roulant à moins de 90 km/h...

Il y a un mois, un autre automobiliste a gagner contre un radar illégal, mais pour une tout autre raison...

Source: Ouest-France