Radar ytrac Cantal

Fini l'impunité, le délégué interministériel à la Sécurité routière, Jean-Luc Nevache, a confirmé que dès le 1er juillet 2012, les conducteurs belges et espagnols flashés par des radars automatiques en France recevront leurs PV et devront s’acquitter du montant de l'amende. Les avis de contravention seront expédiés dans la langue du pays.

Attention, les accords avec l'Espagne et la Belgique sont bilatéraux, c'est à dire qu'un automobiliste français flashé par un radar espagnol ou belge recevra lui aussi sa contravention.

Chaque année, les radars automatiques (fixes, mobiles, feux rouges, etc) constatent plus de 12 millions d'infractions. Mais, d'après les chiffres officiels, ce sont en moyenne 25 % des contrevenants qui ne peuvent être poursuivis car leur plaque d'immatriculation est étrangère et que leur identification est donc impossible. Ce chiffre atteint quasi 50% lors des mois d'été et grimpe même à 75% pour certains radars fixes dans des départements frontaliers de la Belgique et de l'Allemagne. Les conducteurs allemands sont ceux qui commettent le plus d'infractions avec entre 500.000 et 1.000.000 d'infractions chaque année.

Jusqu'à ce jour, seuls les automobilistes luxembourgeois et suisses pouvaient être poursuivis pour les infractions commises en France.

Un accord similaire devrait bientôt voir le jour avec l'Italie et Monaco. Des négociations sont également en cours avec l'Allemagne.