Panneau 80 km/h

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve vient d'annoncer la liste des trois tronçons choisis pour expérimenter la réduction de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur des routes bidirectionnelles. La nouvelle limitation de vitesse entrera en vigueur dès cet été et la période de test sera de deux ans avec une première évaluation au bout de trois mois, puis une autre au bout de six mois et encore une après 1 an.

Le premier tronçon est situé la N151 à cheval sur les départements de la Nièvre et de l'Yonne pour un total de 49 kilomètres entre les communes de Saint-Pierre-du-Mont (58) et Auxerre (89). Sur ce tronçon, un radar fixe est installé, il est situé à Merry-Sec dans l'Yonne dans le sens Saint-Pierre-du-Mont vers Auxerre.

Le deuxième tronçon est situé en Haute-Saône, sur la N57 entre Vellefaux et Rioz sur une portion de 14 kilomètres. Sur ce tronçon, un radar automatique est installé, il est situé sur la commune de  Quenoche dans le sens Vesoul vers Besançon.

Le troisième tronçon est encore une fois une nationale, cette fois, c'est la N7 dans la Drôme entre Gervans et Valence. Sur ce tronçon de 18 kilomètres sont installés deux radars fixes, le premier à La Roche de Glun dans le sens Valence vers Tain-l'Hermitage et le second à Chateauneuf sur Isère dans l'autre sens de circulation.

Au total, l'expérimentation portera donc sur 81 kilomètres de nationales bidirectionnelles.

« Cette expérimentation sera transparente, honnête et rigoureuse », a déclaré le ministre de l'Intérieur. « C'est sur cette base que nous pourrons prendre, là où cela sera nécessaire, des décisions qui pourront s'imposer à tous parce qu'elles seront comprises par tous et parce qu'elles résulteront de données tangibles et non de spéculations et de pétitions de principe »