Waze gps radars

L'application Waze disponible sur smartphones est une application de trafic et de navigation communautaire. Elle permet la navigation GPS, mais elle informe également en temps réel des conditions de circulation comme le trafic, l'état des routes mais aussi les emplacements précis des contrôles radars.

Or, cette dernière fonctionnalité est interdite en France depuis le décret du 3 janvier 2012. Depuis quelques mois, le PDG de Coyote dénonçait cette application pour concurrence déloyale puisque les avertisseurs radars ont du se transformer en assistant d'aide à la conduite pour ne plus indiquer l'emplacement exact des contrôles radars mais simplement des zones de danger.

Pour le PDG de Coyote, la situation a vraiment évolué depuis cet été quand l'application Waze a été racheté par Google contre la somme de 1.3 milliard de dollars puisqu'il a déclaré : «  Waze ne me gênait pas tant que c'était une petite start-up, mais à partir du moment où elle devient la propriété de Google et est intégrée à Google Maps, elle fait partie de la stratégie publicitaire du moteur de recherche ».

Au mois de décembre, au sein de Google, on assurait que Waze travaillait pour se mettre en conformité avec la loi française.

Cela sera donc le cas bientôt  puisque d'après Frandroid, site d'actualité Android, les radars seront supprimés de l'application Waze dans la prochaine version actuellement en beta-test. Ils seront remplacés comme dans les assistants d'aide à la conduite par des "zones de dangers" mais l'emplacement exact du contrôle ne sera plus indiqué.

"When approaching an area where police or camera is reported an
‘Enforcement Zone’ alerter will pop without showing the exact location
of the police or camera, when leaving the same alerter will pop saying
you left the zone"

Les emplacements des radars ne seront plus visibles sur la carte. L'utilisateur qui déclare un radar mobile ne le verra pas non plus sur sa carte...

Bien sûr, ce mode de fonctionnement de Waze ne sera activé que pour la France, les alertes radars continueront de fonctionner des les autres pays.