Le Ministère de l'Intérieur par l'intermédiaire de la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières (DSCR) vient de lancer l'appel d'offre pour le marché public d'expérimentation des radars double face prenant comme leur nom l’indique à la fois des photos de l’avant et de l’arrière des véhicules en infraction.

Deux types de radars double face seront testés pendant trois mois sur quatre sites d'expérimentation vraisemblablement dans chacun des départements suivants: Alpes Maritimes, Gironde, Rhône et Essonne. La seule différence entre les deux types de radars sera le mode de prise de vue.

Sur le premier modèle, la prise de vue sera déportée, c'est à dire qu'une photo de l’arrière du véhicule sera prise depuis la cabine radar principale et qu'une seconde photo de l’avant du véhicule sera prise grâce à un appareil de prise de vue déporté de l’équipement principal ainsi, les clichés de l’avant et de l’arrière du véhicule seront pris simultanément.

Sur le second modèle, une première photo de l’avant du véhicule sera prise avant que celui-ci ne passe devant la cabine radar puis une seconde photo de l'arrière du véhicule sera prise lorsqu'il aura dépassé la cabine donc, les clichés de l’avant et de l’arrière du véhicule seront pris successivement.

En dehors des fonctionnalités classiques demandées aux radars automatiques, c'est à dire le relevé automatique des excès de vitesse, les prises de vue de jour comme de nuit, indépendamment des conditions climatiques et l'envoi automatique des MIF au CNT, l'appel d'offre n'impose pas le type de radar à utiliser (laser ou doppler).

Les fonctionnalités avancées comme la distinction de la voie sur laquelle circule le véhicule en infraction qui vient pourtant d'être déployée sur les radars de troisième génération et la discrimination entre les véhicules légers et les poids-lourds qui est disponible sur les radars discriminants ne font pas partie non plus des fonctionnalités imposées à ce nouveau modèle de radar.

La date limite de réception des candidatures et des offres est fixée au 9 juillet 2014, donc l'installation des quatre cabines ne débutera pas avant le mois de septembre.

Un des modèles testés pourrait être celui-là: le Traffic-Observer LMS-04 déjà utilisé depuis 2004 en Suisse qui fonctionne avec un laser de type LIDAR et qui prend des photos successivement grâce aux deux appareils photos installés dans la cabine.