fiabilite radars

Pour tenter de faire reculer l'insécurité routière en Nouvelle-Calédonie, les quatre premiers radars automatiques mobiles viennent d'arriver sur l'île. Il s'agit comme en métropole de MESTA 210C ou MESTA 1200 de MORPHO (ex SAGEM). Le contrevenant recevra l’amende par courrier ou, après enquête, pourra être convoqué devant le tribunal.

Le coût total de l'acquisition est de 45 millions de francs XFP (377.000 euros), incluant les véhicules associés à l’équipement informatique. Un montant financé à parts égales par l’État français et la Nouvelle-Calédonie.

Les quatre radars seront déployés dans les quatre compagnies de gendarmerie (Grand Nouméa et Îles, La Foa, Poindimié, Koné), mais la police pourra aussi en solliciter l’usage. 

Actuellement, les forces de l'ordre utilisent uniquement des radars jumelles lasers, ces nouveaux radars permettront de contrôler la vitesse dans un plus grand nombre d'endroits ou les interceptions de véhicule en excès de vitesse ne sont pas possibles.

En 2010, les jumelles avaient repéré près de 1 400 excès de vitesse en zone gendarmerie. Le chiffre devrait bondir avec ces nouveaux radars, dont la mise en service interviendra début mars, après l’arrivée des véhicules et la formation des forces de l’ordre.

En Nouvelle-Calédonie, il y a eu en 2010 484 accidents corporels, 293 blessés hospitalisés et 63 tués (64 en 2009 soit -1,6%). 

Source: Les Nouvelles-Calédoniennes

Sécurité routière Nouvelle Calédonie