radar chantier

Le radar autonome est un super radar qui combine de nombreuses technologies puisqu'il sait flasher dans les deux sens de circulation (même si la vitesse maximum autorisée est différente dans les deux sens), identifier la voie de circulation du véhicule en excès de vitesse ou encore différencier les véhicules léger des poids-lourds. On peut également ajouter à cela son mode d'autocalibration qui lui permet d'être installé sans avoir besoin d'une vérification par un organisme certifié comme c'est le cas pour les radars fixes.

Mais il possède également une fonction méconnue et visiblement très peu utilisée. En effet, l'activité du radar peut être programmée selon les jours et/ou les horaires de la journée. Le radar autonome peut donc être configuré pour ne flasher que durant certaines plages horaires.

Cette fonctionnalité à déjà été utilisée sur le radar de l'A47 près de Saint-Etienne. En effet, dans cette zone de travaux, la vitesse maximum autorisée n'était abaissée que la nuit puisque les travaux réalisés en nocturne nécessitaient la fermeture d'une voie de circulation. Le radar chantier était donc actif uniquement sur la plage horaire concernée par les travaux.

Mais la programmation des heures d'activité peut également être utilisée dans d'autres zones de travaux où l'abaissement de la limitation de vitesse est permanent. Par exemple, le radar autonome installé en Haute-Marne à Chaumont dans un chantier de construction de rond-point, est activé exclusivement pendant les jours et heures ouvrés, c'est à dire au moment où le personnel travaille sur le chantier.

Cette fonctionnalité est activée uniquement sur demande du gestionnaire de la voirie concernée. Elle concerne peut-être d'autres radars autonomes en zone chantier, mais il est très rare que cette information soit diffusée... Par contre, tous les radars autonomes installés en dehors de zones de travaux ne sont pas concernés.