Le Bureau du Procureur Féderal du Brésil a déposé une plainte contre Twitter pour avoir laissé circuler sur son réseau de l'information sur les emplacements des contrôles radars de vitesse et des contrôles d'alcoolémie.

La demande contient également une injonction envers Twitter pour suspendre et bloquer les comptes qui diffusent de telles informations. Si Twitter refuse de se soumettre à cette injonction, une amende de 290.000$ par jour est prévue! Le principal compte concerné @RadarBlitzGo est désormais suspendu.

Comme Twitter a annoncé la semaine dernière que des comptes ou des tweets pourraient être supprimés lorsqu'il viole une loi du pays, les brésiliens risquent de devoir se tourner vers d'autres solutions pour s'informer des positions des radars.

Comme on le voit, la France avec son interdiction des avertisseurs radars n'est pas le seul pays à tenter de contrôler les informations sur les contrôles radars circulant entre les automobilistes. Les Etats-Unis ont déjà réussi à faire interdire des applications pour smartphones, la Suisse tente d'interdire toute communication sur les emplacements de radars, on se demande quelle va être la suite...

Source: CNet