Radar incendié

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 9 nouveaux radars ont été incendiés en Ille-et-Vilaine, dans le Finistère et dans le Morbihan.

En Ille-et-Vilaine, les victimes sont les radars fixes de Chateauneuf d'Ille et Vilaine, Saint-Méloir-des-Ondes, Miniac-Morvan ainsi que les deux radars de Saint-Malo sur le barrage de la Rance et à La Moinerie. Ils ont été détruits simultanément vers 22h15. Une action qui rappelle celle qui a lancé le mouvement dans le nuit du jeudi 31 octobre et qui a été revendiquée par l'ARB (Argad Résistance Bretonne).

Dans le même temps, trois autres radars ont été anéantis par les flammes dans le Finistère à Plouigneau (x2) et Dirinon et un quatrième a été la proie des flammes au Moustoir-Ac dans le Morbihan.

Ces dernières destructions portent donc le nombre de radars détruits en Bretagne à 23 dont 8 dans le Morbihan, 7 dans le Finistère, 6 en Ille et Vilaine et 2 en Côtes-d'Armor. Si les incendies continuent à ce rythme, dans un mois, il ne restera plus un seul des 109 radars fixes de ces quatre départements en état de fonctionner.

Dans un communiqué, le préfet de la région Bretagne condamne « fermement ces actes de vandalisme totalement irresponsables, qui, au-delà de la dégradation d’un bien public, mettent en danger la sécurité des usagers de la route et qui auraient pu avoir des conséquences graves. Il s’agit d’infractions pour lesquelles des enquêtes sont en cours et que tout sera mis en œuvre pour s’opposer à ces actes de sabotage, interpeller leurs auteurs et les mettre à la disposition de la justice. »