Mise à jour du 11/05/2016: Ces deux nouveautés ont été mises en place dans le cadre du projet d'installation de 12 000 nouveaux panneaux radars dans les deux ans même si la grande majorité d'entre eux ne sera pas équipée de ces panonceaux.

Les panneaux signalant la présence de radars automatiques peuvent désormais être complétés par des panonceaux indiquant la longueur de la zone de contrôle et l'identification de la voie.

Ces deux nouveautés viennent d'être créées par l'Arrêté du 27 avril 2016 relatif à la modification de la signalisation annonçant une zone où la vitesse est contrôlée par un ou plusieurs dispositifs de contrôle automatisé.

Désormais, les panneaux que l'on croise tous les jours qu'ils soient de type SR3b (contrôles radars fréquents) ou SR3c1, SR3c2 et SR3c3 (contrôles automatiques sur toute la longueur du tunnel, chantier, pont) peuvent désormais être complétés par des panonceaux de type M2 (étendue de la zone) et M10c (identification de la voie).

Voici un exemple d'un panneau SR3b accompagné d'un panonceau M2 et d'un panneau SR3b accompagné des panonceaux M2 et M10c.


La Sécurité Routière n'a pas encore communiqué sur l'utilisation de ces nouveaux panneaux mais comme lors de l'apparition des panneaux de type "contrôles radars fréquents" en 2010, le but est d'étendre la zone de contrôle pour que l'usager de la route ne sache pas exactement où se trouve le ou les radars fixes.

De plus, ces panneaux pourront être utilisés dans les nouvelles zones de contrôles leurres longues de plusieurs kilomètres. Au lieu d'installer un panneau radar pour chaque emplacement possible de radar, il pourrait n'y avoir qu'un panneau en entrée de zone signalant la possibilité de présence de radars automatiques sur de nombreux kilomètres. Le gouvernement souhaite mettre en place d'ici à 2020, 1000 zones de contrôles leurres de type leurre par panneau avec 5000 emplacements possibles de radar autonome... Cela impliquerait donc l'installation de 5000 panneaux radars! Avec cette nouvelle signalisation, le nombre de panneaux à installer pourrait ainsi être réduit, un seul panneau signalant la présence de plusieurs emplacements.

A l'inverse, accompagnés de l'identification de la voie notamment sur un périphérique ou une rocade, ces nouveaux panneaux pourront être installés à plusieurs endroits, même là où il n'y a pas de radars, ce qui ne permettra plus de savoir exactement derrière quel panneau se trouve un radar fixe...