logo coyote radars

Alors que l'application de trafic et de navigation communautaire Waze n'en finit pas de conquérir de nouveaux utilisateurs, le PDG de Coyote la dénonce pour concurrence déloyale.

L'application Waze permet la navigation GPS, mais elle informe également en temps réel des conditions de circulation comme le trafic, l'état des routes mais aussi les emplacements des contrôles radars.

Pour le PDG de Coyote, l'application indique l'emplacement exact des contrôles, ce qui est interdit depuis le Décret no 2012-3 du 3 janvier 2012. Comme la société Waze est située en Israël, son application, qui peut être téléchargée partout dans le monde, ne tient pas compte des particularités françaises.

Mais cela pourrait bientôt changer car la start-up a été rachetée cet été par Google pour la modique somme de 1.3 milliard de dollars. «  Waze ne me gênait pas tant que c'était une petite start-up, mais à partir du moment où elle devient la propriété de Google et est intégrée à Google Maps, elle fait partie de la stratégie publicitaire du moteur de recherche » indique le PDG de Coyote. Au sein de Google, on assure que Waze travaille pour se mettre en conformité avec la loi.

Même si l'application Waze fait de la concurrence à Coyote, l'entreprise se porte bien avec ses 800.000 utilisateurs payant puisqu'elle devrait atteindre un chiffre d'affaire de 90 millions d'euros en 2013. Le PDG de Coyote indique d'ailleurs que «c'est une application légèrement concurrente, mais nous n'avons pas la même typologie de clients. Nos abonnés sont plutôt des hommes, CSP+, qui en font un usage professionnel».