radar tronçon

Le Sénat a adopté l'amendement au Projet de Loi de Finances 2015 déposé par le sénateur Vincent Delahaye qui vise à diminuer les crédits d’investissement au titre de l’installation de nouveaux radars automatiques.

En effet, dans son programme 751, le PLF 2015 prévoyait le déploiement de 40 radars tronçons et de 43 radars chantiers en 2015 pour un coût unitaire respectivement de 167 500  et 200 000 euros (contre, par exemple, 50 750 euros pour un radar discriminant ou 52 780 pour un radar mobile-mobile). Or ce sont également les types de radars pour lesquels les frais de fonctionnement sont les plus élevés, respectivement de 28 928 euros et 28 014 euros.

L'adoption de l'amendement réduit ce nombre à 20 unités pour chaque type de radars soit une économie de 7,35 millions d’euros qui sera reversée aux collectivités territoriales.

Attention, malgré cette diminution, le nombre de radars ne diminuera pas en 2015 puisque ces radars tronçons et chantiers devaient venir en remplacement de 43 radars fixes déjà installés.

Le sénateur Vincent Delahaye avait déposé un autre amendement concernant la suppression des lettres 48, 46, 46B et 46D qui informent des pertes et des restitutions de points sur le permis de conduire. Pour le sénateur, ces lettres sont inutiles puisque le nombre de points perdus est désormais indiqué sur les avis de contravention et que l'on peut consulter son solde de point sur internet.

Présenté pour la quatrième année consécutive, cet amendement a heureusement été à nouveau rejeté par le Sénat.