cabine radar autonome

Nous vous indiquions samedi que les nouveaux radars autonomes utilisés essentiellement sur les zones de chantier étaient le nouveau cauchemar des automobilistes et bien cela est confirmé! En effet, les premiers chiffres obtenus pour le radar installé sur la D177 à Sainte-Marie (35), faisaient état de 900 flashs les premières 24 heures de son installation.

Ce chiffre pourtant très élevé est encore très loin du record enregistré par le radar autonome installé sur l'A6 au sud de Paris, juste avant le péage de Fleury-en-Bière (77). La délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) vient d'indiquer dans un communiqué que ce radar enregistrait en moyenne 2500 flashs par jour depuis son installation !!! Il s'agit très certainement d'un record, en effet, depuis le début des radars automatiques, le meilleur radar fixe n'a flashé que 200.000 fois sur une année soit une moyenne de "seulement" 547 flashs par jour, presque 5 fois moins.

Il faut dire que ce radar est installé dans une zone idéale, la vitesse passe successivement de 130 km/h à 110 km/h puis à 90 km/h et enfin à 70km/h, le radar étant bien entendu placé dans la zone 70 et le trafic en cette période de départ en vacances est très dense sur l'A6 en direction du sud.

Le radar autonome est installé depuis le 4 juillet, en 15 jours de fonctionnement, il a donc flashé 37500 conducteurs en excès de vitesse. En prenant en compte un taux moyen de conversion flashs/PV de 70% et le paiement de l'amende minorée à 45 euros, cela représente déjà 1.2 millions d'euros d'amendes.

Avec de tels chiffres, notre estimation de 100 000 flashs en moyenne par radar et par an, soit le chiffre ahurissant de 15 millions de flashs chaque année pour 150 radars autonomes risque de se confirmer puisque dans le même temps, la DSCR a indiqué que le radar de la D177 en Ile-et-Vilaine flashait en moyenne 135 fois par jour.

Pour tenter de justifier la mise en service de 150 radars autonomes d'ici fin 2016, dans ce même communiqué, la DSCR précise que chaque année "200 accidents aux abords des chantiers du réseau routier principal (autoroutes et nationales)" sont déplorés en France. Ces accidents "provoquent un à quatre décès par an et environ 80 blessés" qui touchent "autant les usagers que les agents travaillant sur les chantiers" et que ces chiffres "sont en nette augmentation depuis 2011".

Si grâce aux radars autonomes, les agents travaillant sur les chantiers travailleront peut-être plus sereinement, l'effet de ces radars risque de ne pas se voir dans les statistiques de la sécurité routière mais de bien se voir dans les caisses de l'Etat!