Depuis le début de la semaine, une soixantaine d'employés travaillant au Centre national de traitement des amendes de Rennes sont en grève. Ces personnes qui sont employés par Asphéria, une filiale de La Poste, spécialisée dans le traitement de documents informatiques, sont en charge de la matérialisation-dématérialisation des documents papiers liés aux infractions relevés par les radars automatiques.

Les salariés demandent des augmentation de salaire en plus de la hausse de 1,7% prévue par les négociations annuelles. Hier, dans le piquet de grève on pouvait lire des affiches réclamant "un salaire décent, pas la charité" ou encore "pas d'augmentation de salaires, salariés en colère".

A ce jour, Asphéria emploie 110 personnes au CNT de Rennes dont 20 salariés passés en CDI depuis le début de l'année. La direction a également indiqué que des recrutements devraient avoir lieu car les dernières mesures décidées par le gouvernement devraient faire augmenter le volume de travail.

La direction a également précisé que pour le moment, le mouvement de grève ne provoque "pas de retard dans l'activité du site".

Source: Le Télégramme