Le radar fixe installé sur l'A31 au niveau de Thionville (Moselle) a été abattu comme un arbre avec une tronçonneuse à disque thermique. Découpé au pied, le radar gît désormais à terre sur le terre-plein central de l'autoroute.

Ce n'est pas le premier radar fixe a être ainsi "découpé" cela c'est déjà produit dans l'Ain en 2008 ou encore dans l'Hérault en 2006 mais habituellement c'est plutôt le chalumeau qui est utilisé. De plus, ce radar est installé sur le terre-plein central de l'autoroute alors que les autres étaient installés en bord de routes nationales ou départementales. Il a donc fallu beaucoup de culot à l'auteur de cette dégradation pour s'arrêter sur le bord de l'autoroute puis traverser les deux voies de l'autoroute pour atteindre le terre-plein central.

Le radar de l'A31 installé au niveau d'Elange dans le sens Luxembourg vers France n'est pas un radar comme les autres car avec ses 89.351 excès de vitesse enregistré en 2009, il a fait partie cette année-là du top 10 des radars les plus actifs de France.