Le radar situé sur le boulevard Lancastel à Saint-Denis de La Réunion a fait l’objet le 2 mars au soir d’une opération de maintenance. Lors de cette opération, la vitesse limite contrôlée par l’appareil a été abaissée provisoirement de plusieurs dizaines de kilomètres/heure pour réaliser des clichés de test afin de valider le bon fonctionnement du radar, sans attendre le passage d’un conducteur en infraction. Malheureusement suite à une erreur humaine la vitesse limite n’a pas été remontée à la fin du test et tous les automobilistes qui sont passés devant ce radar entre le 2 mars au soir et le 3 mars 16h40 ont donc été flashés. Le paramétrage de la vitesse a été corrigé à 16h40 heure locale.

Le Centre national de traitement des infractions routières, qui vérifie et émet tous les avis de contraventions pour les clichés pris par les radars automatiques, dispose des moyens pour constater que ces personnes flashées n’ont pas commis d’infractions : les messages d’infraction indiquent en effet une vitesse limite différente de la vitesse limite autorisée sur l’axe contrôlé, en l’occurrence 70km/h. Par conséquent, les conducteurs flashés avec une vitesse inférieure à 70 km/h ne recevront aucun avis de contravention.