Depuis le 2 juillet 2012, les radars installés sur l'A9 à Montpellier ne flashent plus à la même vitesse tout au long de la journée. En effet, sur le tronçon de l'A9 compris entre le péage de Saint-Jean-de-Védas et la sortie Montpellier-Est, la vitesse est réduite à 90 km/h en semaine aux heures de pointe.

Les deux radars fixes installés sur cette portion de route sont recalibrés à chaque changement de vitesse, ils flashent donc à 90 km/h de 7 h à 9 h et de 17 h à 19 h puis le reste de la journée et le week-end à 110 km/h.

Pour informer les conducteurs de la vitesse maximum autorisée, des panneaux à affichage variable indiquent la vitesse à respecter. Malheureusement, pendant une quinzaine de jours des bugs entre le système qui gère l’affichage de la vitesse autorisée et les panneaux lumineux ont entrainé l'affichage de mauvaises vitesse.

Comme dans le même temps le radar était bien recalibré, de nombreux automobilistes ont été flashés à tort. Les Autoroutes du Sud de la France (ASF) qui gère cette autoroute ont informé du problème le Centre automatisé de constatation des infractions routières de Rennes (CACIR). 

Suite à ses dysfonctionnements, le directeur de cabinet du préfet de l’Hérault a confirmer que les conducteurs flashés par erreur ne recevraient pas de PV.

Ni la préfecture de l’Hérault, ni les ASF sont en mesure de donner des statistiques sur le nombre de conducteurs flashés à tort et sur celui des PV invalidés. Un bilan de ce test sur cette portion de l’A9 au sud de Montpellier sera effectué à la fin de l’année.

radar a9 montpellier