Les buralistes protestent depuis plusieurs mois contre la loi Touraine qui prévoit l'instauration du paquet neutre à partir de mai 2016. Il procède par des opérations coups de poings en visant notamment les radars fixes. Mais il n'est pas question de destruction ou d'incendie de radar, ils les neutralisent seulement avec des affiches et des sacs poubelles.

Une première opération avait eu lieu mi-juillet et des dizaines de radars avaient été bâchés dans de nombreux départements. Une nouvelle journée de manifestation est prévue ce mardi 8 septembre et des opérations de bâchage de radars ont commencé cette nuit, en Meuthe-et-Moselle, dans les Vosges, en Mayenne, en Charente, en Saône-et-Loire etc. Pour la première fois, les buralistes ce sont également attaqués à des radars installés sur le périphérique parisien. Avec ces actions coordonnées, le but des buralistes est de recouvrir un maximum de radars fixes dans toute la France.

Le président du syndicat des buralistes de Charente, Alain Lagarde, explique que cibler les radars automatiques, c'est symbolique : "Si l'Etat n'a plus besoin des taxes que leur versent les buralistes grâce à la vente de tabac alors il n'a plus besoin non plus de l'argent que lui rapporte les radars".

neutralisation radars buralistes