Le bilan quasi définitif de l'accidentalité routière en France pour l'année 2019 vient d'être publié. Il en ressort que tous les indicateurs sont au vert même si ce n'est qu'une légère baisse qui est enregistrée par rapport à l'année précédente. Les résultats définitifs seront connus fin mai 2020.

Pourtant, d'après la Sécurité Routière, les vitesses des véhicules ont augmenté depuis la destruction de nombreux radars automatiques depuis fin 2018...

Moins de morts sur les routes

Au cours de l'année 2019, 3 239 personnes sont décédées en 2019 sur les routes de France métropole. Si ce chiffre se confirme, 2019 sera l'année la moins meurtrière de l'histoire de la Sécurité Routière avec 9 décès en moins par rapport au précédent plus bas enregistré l'année dernière.

Tous les autres indicateurs sont à la baisse puisque le nombre d'accidents corporels recule de -1,1% soit 604 accidents de moins et le nombre de blessés recule de -0,6% avec 392 blessés en moins.

Evolution de l'accidentalité en France métropolitaine

accidentalité métropole 2018 2019

Parmi le peu de détails déjà connus, on note que la mortalité sur autoroutes est stable en 2019. Le bilan montre que sur ce réseau, la mortalité a baissé -54 % depuis 2000.

En agglomération, la mortalité a augmenté de +7 % par rapport à 2018, soit 68 tués de plus. Depuis 2000, la mortalité a également fortement baissé en ville en reculant de -55 %.

Hors agglomération, la mortalité a baissé -4% soit 76 tués en moins par rapport à 2018. Depuis 2000, la mortalité a diminué de -63 % sur ce réseau.

Moins de radars

Les chiffres de l'insécurité routière vont à contre courant des déclarations d'Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, qui a de nombreuses fois affirmé que "les vagues de destruction extrêmement fortes des radars à compter de mi-novembre 2018 ont conduit à une augmentation des vitesses" que cela a "malheureusement eu un impact notable sur le comportement de certains et sur l'accidentalité"...

Dans ses déclarations, une chose est certaine, c'est qu'en moyenne, 1 radar sur 4 a été hors service au cours de l'année 2019. Pour le reste...

La destruction des radars n'a pas eu un impact notable sur l'accidentalité, en tout cas, elle n'a pas entraîné une hausse du nombre d'accident et de morts en 2019.

Il en va de même pour la vitesse. Selon le bilan après 18 mois du passage au 80 km/h, la vitesse moyenne de circulation sur les routes sans séparateur central hors agglomération est stable puisque l'on ne roule pas plus vite en novembre 2019 qu'en novembre 2018.

C'est pourtant sur ce réseau que l'on a constaté le plus grand nombre de destruction de radars!

Evolution de la vitesse moyenne sur les routes à 80 km/h

vitesse moyenne sur routes à 80 km/h