parifex-falco-complet.jpg

Pour la première fois depuis l'installation des radars automatiques en 2003, le nombre de flashs enregistrés entre le 1er juillet et le 15 août 2013 est inférieur à celui de l'année dernière. Dans le même temps, le nombre de radars de vitesse a continué d'augmenter en passant de 3105 à 3262 unités.

Selon les chiffres qu'annonce Le Figaro, les radars radars fixes et mobiles automatisés ont enregistré 2.828.209 messages d'infraction en 2013 contre 3.499.581 en 2012 à la même époque, soit un écart significatif de près de 700.000 flashs.

C'est pour les radars fixes que la baisse est la plus forte. En moyenne, en 2012, ils enregistraient 27 infractions par jour contre seulement 20 infractions par jour cette année.

Les radars mobiles sont aussi en baisse, la moyenne journalière de flashs est passée de 19 à 15 entre 2012 et 2013.

Pour les radars feux rouges, si le nombre de flashs a bien augmenté entre le 1er juillet et le 15 août avec 172.782 automobilistes contre 171.622 en 2012, la moyenne de flashs journalière est en baisse. En effet, avec 734 radars feux rouges en 2013 contre 656 en 2012, le nombre moyen de flashs est passé de 5,7 à 5,1 par jour.

Cette baisse historique s'explique essentiellement par le nombre de radars hors service qui a fortement augmenté cette année en passant de 3 à plus de 10%. En effet, depuis le mois de mars, le contrat national de maintenance opérationnelle du parc des radars automatiques a été attribué à une nouvelle société. Les délais de réparations sont ainsi passés de 3 à 10 jours.