Le nombre de pays européens disposant d'accord d'échanges d'informations pour la verbalisation de leurs ressortissants flashés par des radars automatiques en France est toujours plus élevé puisque quatre nouveaux pays (Estonie, Lettonie, Lituanie et Royaume-Uni) sont venus s'ajouter à la liste au cours de l'année 2018. Malgré tout, le nombre d'avis de contraventions envoyés à l'étranger n'augmente plus.

L'année dernière, ce sont 2 936 756 avis de contravention (ACO) qui sont partis dans un autre pays que la France soit un recul de -1,2 % par rapport au chiffre record enregistré en 2017.

Ce total inclut également les contraventions envoyées dans le cas d’une désignation d’un conducteur étranger par un loueur ou un particulier.

Au total, des avis de contravention ont été envoyés dans 75 pays.

Toujours le même podium

Comme les années précédentes, les conducteurs les plus verbalisés par les radars automatiques de France sont les belges. Mais, le nombre d'avis de contravention qui leurs ont été expédiés est en recul de près de 10% en passant de 459 821 en 2017 à 418 535 l'année dernière.

podium verbalisation étrangers 2018

La suite du classement est également identique puisque le podium est encore une fois complété par l'Espagne (394 186 ACO) et l'Allemagne (348 098 ACO). Mais, là encore, le nombre de contravention expédiées est en baisse, -10% pour les conducteurs espagnols et -7% pour les conducteurs allemands.

Deux autres pays ont reçu plus de 300 000 avis de contravention l'année dernière, il s'agit des Pays-Bas (329 783 ACO) et de l'Italie (326 369 ACO).

Une verbalisation stable

Alors que le nombre de PV envoyés par les radars automatiques en 2018 est en baisse de -17% pour les véhicules immatriculés en France, on remarque que ce recul est beaucoup plus faible pour les conducteurs étrangers et cela s'explique par essentiellement deux phénomènes.

Tout d'abord, les étrangers circulant en France ont été plus verbalisés à la suite de l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires par défaut d'information. Selon les chiffres fournis par le ministère de l'Intérieur, au mois de juillet 2018, le nombre de flashs des radars automatiques a été multiplié par deux pour les véhicules immatriculés en France et par 2,4 pour les voitures immatriculées à l’étranger.

Ensuite, le nombre d'avis de contravention est resté au même niveau que l'année précédente grâce à la verbalisation des conducteurs portugais et lituaniens. Entre 2017 et 2018, le nombre de verbalisations pour ces deux pays est passé d'à peine 20 000 à plus de 170 000!

Le bilan par pays

Le tableau ci-dessous récapitule le nombre d'avis de contravention envoyés dans tous les pays de l'Union Européenne et son évolution par rapport à l'année 2017.

Il est à noter que le Royaume-Uni est toujours signalé dans la liste des pays non partenaires car les échanges d'informations n'ont débuté qu'à la fin de l'année 2018.

Nombre de contraventions envoyées pour chaque pays

courrier type annulation poursuite