Annoncés depuis des années, testés depuis plusieurs mois et homologués au mois de septembre dernier, la mise en service et le déploiement des radars tourelles a été retardé par le mouvement des gilets jaunes.

Mais cette fois, c'est parti, les radars tourelles ont vraisemblablement commencer à distribuer leurs premières contraventions!

Pourtant, aucune annonce officielle de la Sécurité routière sur le sujet, par craintes des dégradations, elle a semble-t'il décidé de les mettre en service dans le plus grand secret...

En service depuis le 12 avril?

A ce jour, 13 radars tourelles sont installés, quatre verbalisent uniquement la vitesse, six contrôlent aussi le franchissement de feux tricolores et trois autres sont installés aux abords de passages à niveaux.

Dans le journal Le Figaro, Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière a confirmé vendredi dernier que « sauf empêchement de dernière minute », que moins d'une dizaine de radars tourelles vont commencer à verbaliser dans le courant du mois d'avril sans en préciser ni la date, ni le nombre et encore moins les lieux d'installation.

Dans le même temps, dans les Bouches-du-Rhône, le journal local La Provence a annoncé que la mise en service du radar tourelle installé sur la L2 commencerait dès le vendredi 12 avril.

Le radar tourelle de la L2 à Marseille

radar tourelle Marseille L2

Pourtant, dans son interview, Emmanuel Barbe indique également que les premiers radars tourelles mis en service seront ceux installés « sur des axes où la vitesse est limitée à 110 km/h ». Une précision qui jette tout de même un doute puisque, à ce jour, aucun des radars tourelles installés ne se trouve sur une portion de route limitée à 110 km/h... Trois sont sur des axes limités à 90 km/h, deux avec une limitation à 80 km/h et huit autres sont installés en agglomération.

Comme il est impossible que de nouveaux radars tourelles soient installés et mis en service en moins de 15 jours, on peut déduire de ces informations que les premières contraventions distribuées le seront par les radars tourelles qui contrôlent uniquement la vitesse, à savoir, ceux de Marseille, Thionville, Floirac et Mimizan... Et qu'il est possible que ceux-là soient en service depuis le 12 avril!

Si les services de l'Etat ne veulent pas communiquer sur cette mise en service, il faudra attendre l'arrivée des premiers avis de contravention dans les boites aux lettres pour en avoir la confirmation...

La crainte des dégradations

Si toutes les informations sur les dates de mise en service des radars tourelles sont à mettre au conditionnel, c'est que la Sécurité routière avance en catimini sur tous les projets d'installation de nouvelles cabines depuis la vague de dégradations enregistrée sur les radars automatiques ces derniers mois.

Déjà, la semaine dernière, elle a lancé le programme de déploiement des radars double face sans la moindre information à la presse. Trois de ces nouvelles cabines sont apparues ces derniers jours.

On est bien loin des grandes conférences de presse reprisent dans tous les médias comme pour le lancement des voitures radars privatisées ou encore les radars autonomes.

Il faut dire que la crainte de nouvelles dégradations est grande d'autant plus que les radars tourelles ont déjà été la cible de plusieurs actes de vandalisme.

Comme ces nouveaux radars coûtent en plus très cher, la Sécurité routière se refuse à indiquer les départements où ces nouvelles cabines vont commencer à fonctionner.

Vandalisme sur le radar tourelle de Mimizan

Les radars tourelles subissent déjà des dégradations

Le déploiement débute en mai

Aux treize cabines déjà installées vont venir s'en ajouter au moins 300 de plus d'ici la fin de l'année. Si le programme de déploiement a également pris du retard, il va être lancé dans les prochains jours et de nouveaux radars tourelles vont être positionnés sur le bord des routes.

Mais là encore, la crainte des dégradations est grande puisque, si ces nouvelles cabines venaient à être de nouveau vandalisées, le déploiement pourrait une fois de plus être suspendu...

Malgré tout, de nombreuses préfectures commencent à communiquer sur le sujet, on sait déjà que six radars tourelles sont annoncés dans le Loiret  ou encore que sept prendront place au bord des routes de Loire-Atlantique d'ici la fin de l'année. Mais ce ne seront pas les seuls puisque dans plusieurs autres départements, les visites préalables à la pose des nouvelles cabines ont été effectuées.

Chantier d'installation d'un radar tourelle

Chantier d'installation d'un radar tourelle

Les nouvelles installations de radars tourelles commenceront progressivement à partir du mois de mai pour des mises en service prévues avant fin juin.

La plupart de ces nouveaux radars viendront en remplacement de radars existants qui ont été démontés récemment, parfois parce qu'ils avaient été détruits ces derniers mois mais aussi, pour d'autres, parce que leur remplacement par un radar tourelle était prévu depuis longtemps.

Des emplacements déjà connus

Nous pouvons déjà vous annoncer en exclusivité les lieux d'implantation d'une dizaine de ces nouvelles cabines.

Elles remplaceront les radars fixes démontés dans l'Indre à Déols et à La Châtre, dans l'Oise à Beaurains-lès-Noyon ou encore en Mayenne à Jublains et Assé-le-Béranger.

Mais des installations nouvelles sont également prévues notamment dans le Gard à Saint-Nazaire avec deux radars tourelles aux feux rouges aux entrées de la ville. Deux autres seront positionnés à des emplacements où sévissent actuellement des radars autonomes, sur le périphérique de Nîmes et dans le Puy-de-Dôme à Rochefort-Montagne.