Les deux modèles des nouveaux radars pour zones de chantier sont désormais en test grandeur nature en région parisienne. Pour apprendre à les repérer, les voici en photos.

Le premier modèle est fourni par la société FARECO. Il s'agit d'un radar fabriqué par la société hollandaise Gatsometer BV plus communément connue sous le nom de GATSO. Il est installé à Boulogne-Billancourt sur l'A13 entre le viaduc de Saint-Cloud et le tunnel du bois de Boulogne.

Sur la photo ci-dessous, on remarque bien le "style" GATSO avec une cabine intégrant le radar qui ressemble au boitier des radars feux rouges GATSO GTC GS11 installés dans le nord de la France.

radar chantier fareco gatso

Le second modèle est fourni et fabriqué par la société AXIMUM. Il est installé sur la N104 à Corbeil-Essonnes entre l'échangeur "Etiolles" et le pont sur la Seine dans le sens A5 vers A6.

Là encore, sur la photo, on reconnait bien le "style" AXIMUM avec une cabine intégrant le radar qui ressemble au boitier des radars feux rouges AXIMUM CAPTOR installés dans le sud-ouest de la France.

radar chantier aximum

Extérieurement, la différence la plus flagrante entre ces deux modèles est leur mode de déplacement. En effet, sur le modèle AXIMUM, on voit qu'il s'agit d'une remorque avec roues facilement déplaçable avec un véhicule classique. Pour le modèle FARECO, le déplacement de la cabine doit être effectué avec l'utilisation d'un trans-palette utilisant les encoches que l'on remarque en bas du boitier.

L'inconvénient du modèle FARECO lui confère tout de même l'avantage d'être moins large et donc plus facilement positionnable que sont concurrent.

Pour le moment et pour plusieurs semaines, ces radars sont en test et ne distribuent pas de PV.

Dans les prochains jours, pour chacun de ces deux modèles, un test sera également effectué sur deux zones de chantier situées en province.