La route de la Moyenne Corniche entre Nice et Menton va devenir le premier itinéraire sécurisé par des radars leurres. Les premières cabines ont été installées la semaine dernière et d'autres vont suivre dans les prochains jours. Au final, il y aura presque une cabine tous les kilomètres!

Le principe de la zone leurre

Les zones de contrôles leurres qui sont également dénommées "itinéraires sécurisés" ont pour but de faire ralentir les usagers de la route sur toute leur longueur grâce à l'installation de panneaux signalant des contrôles radars sur une grande distance mais également par l'installation de nombreux radars tourelles.

Les zones de contrôles leurres sécurisées par des panneaux radars sont déjà très nombreuses puisque l'on en dénombre à ce jour plus d'une centaine couvrant plus de 4 000 kilomètres. Au sein de ces zones des radars autonomes sont susceptibles d'être présents ou pas.

panneau zone controle leurre

A l'inverse, bien que prévues de longue date, les zones leurres sécurisées par des radars tourelles n'étaient pas encore en place. Et pour cause, le déploiement de ces nouveaux radars a tout d'abord été repoussé pour cause de problèmes techniques puis par la crise des gilets jaunes et les destructions de radars qui s'en sont suivis.

Dans ces zones, les radars tourelles sont déployés dans une logique de leurre. Cela signifie que sur toutes les cabines qui sont installées sur l'axe sécurisé, seulement quelques-unes sont équipées d'un radar actif, les autres ne sont que des radars leurres vides.

Mais les cabines actives et les cabines leurres ne seront pas toujours les mêmes puisque les systèmes radars sont déplacés régulièrement et aléatoirement entre toutes les cabines.

L'itinéraire sécurisé de la Moyenne corniche

La mise en place d'un itinéraire sécurisé sur la Moyenne corniche est prévu de très longue date. Il ne couvre pas la totalité de la D6007 entre Nice et Menton mais seulement une portion de 8,7 kilomètres sur le tronçon qui traverse les communes de Beausoleil et de Roquebrune-Cap-Martin jusqu'à Carnoles.

Dès 2016, cet axe considéré comme très accidentogène a commencé à être sécurisé par l'installation de panneaux spécifiques informant de contrôles radars mobiles fréquent et par l'arrivée d'un radar autonome. Ce radar a régulièrement été déplacé entre plusieurs emplacements avant qu'il ne disparaisse dans le courant de l'année 2018.

Un des panneaux signalant les contrôles radars

courrier type annulation poursuite

Mais depuis la semaine dernière, c'est un itinéraire sécurisé par des radars tourelles qui se met en place puisque les deux premières cabines ont été installées.

La première est située à Roquebrune-Cap-Martin, sur l'avenue de Verdun dans la descente vers Carnoles.

La seconde est positionnée au niveau du cimetière de Beausoleil.

Le radar tourelle de l'avenue de Verdun

radar tourelle avenue de Verdun

Ces premières installations ne sont qu'un début puisque cinq autres cabines vont être installées, trois à Beausoleil et deux à Roquebrune-Cap-Martin sur l'avenue Notre-Dame de Bon-Voyage et l'avenue Kennedy.

Toutes ces cabines contrôleront les deux sens de circulation.

Sur ce petit tronçon, vous rencontrerez donc en moyenne un radar tourelle tous les 1,2 km! Même si la plupart seront vides puisque seulement un ou deux seront équipés d'un système radar opérationnel. Mais, il vous sera presque impossible de savoir lesquels puisque les radars actifs seront déplacés toutes les trois semaines environ.

La carte de l'itinéraire sécurisé de la Moyenne corniche

carte de l'itinéraire sécurisé de la Moyenne corniche

Ce type d'itinéraire sécurisé va se multiplier partout en France au cours des prochaines années mais dans la plupart des cas, la densité de cabines sera bien moindre.