parifex-falco-complet.jpg

Le Rhône déjà bien pourvu en radars automatiques va subir une nouvelle invasion en 2012. Tous les types de radars sont concernés, les radars fixes, les radars discriminants, les radars feux rouges et même les nouveaux radars tronçons.

Pour les radars fixes classiques, 6 installations sont prévues. Les deux premiers radars ont déjà été installé la semaine dernière sur l'Avenue Viviani à Vénissieux. Les autres seront installés sur la D301 à Saint-Martin en Haut, sur le Boulevard de l'Europe à Pierre-Bénite, sur le Quai Pierre Scize à Lyon et sur la Route d'Heyrieux à Saint-Priest.

Pour les radars discriminants, c'est à dire les radars qui font la distinction entre les voitures et les camions, au moins quatre installations sont prévues. Les deux premiers modèles de radars ont déjà été installé sur la N346 à Décines-Charpieu et Vaulx-en-Velin. Un autre radar de ce type sera installé sur cette même N346 à la hauteur de Saint-Priest au second semestre, de même que sur la N7 dans la descente du col du Pin Bouchain.

Pour les radars feux rouges, 6 installations sont prévues. Les deux premiers radars sont déjà installés à Lyon sur le Quai Claude Bernard et à Vénissieux sur l'Avenue Amboise Croizat. Les quatre autres installations sont prévues à Givors sur la Rue Victor Hugo, à Lyon sur le Cours Lafayette, à Pierre-Bénite sur le Boulevard de l'Europe et à Rilleux-la-Pape sur la Route de Genève.

Enfin, deux radars tronçons, c'est à dire calculant la vitesse moyenne de circulation, pourraient faire leur apparition sur la toute nouvelle A89 entre Balbigny et La Tour de Salvagny ainsi que sur l'A43 à Saint-Priest.