panneau radars espagne

Depuis quelques semaines, fini l'impunité pour les conducteurs étrangers commettant un excès de vitesse sur les routes espagnoles. En effet, la DGT (Dirección General de Tráfico) a mis en place un nouveau système de traque des chauffards étrangers. Le principe : un radar photographie la plaque immatriculation, le véhicule est alors arrêté un peu plus loin et immobilisé jusqu‘à ce que le conducteur s’acquitte de son amende.

Ces radars sont opérationnels dans les provinces très touristiques de Castellon, Murcie, Alicante et Zamora.

Pour la DGT, 30% des conducteurs flashés en excès de vitesse par les radars automatiques sont immatriculés à l'étranger. Ce chiffre dépasse les 40% pendant les mois d'été.