parifex-falco-complet.jpg

Les premiers radars discriminants sont déjà déployés sur une quinzaine de sites en France. Le premier de ces radars capables de flasher les poids-lourds à une vitesse différente des véhicules légers (voitures, motos, fourgon, etc) a été mis en service le 5 juillet 2011.

Depuis, ce radar installé sur la N88 à la limite entre la Haute-Loire et la Loire a connu plusieurs dysfonctionnements lors de la discrimination entre les véhicules légers et les poids-lourds. En effet, plusieurs automobilistes circulant en fourgon ou encore en camping-car ont reçu des contraventions alors qu'ils ne sont pas considérés comme des poids-lourds et sont soumis à la limite de vitesse autorisée pour les véhicules légers qui est de 90 km/h sur ce tronçon.

Pour faire la distinction entre les poids lourds et les véhicules légers, le radar discriminant intègre une antenne de détection des véhicules de plus de 2 mètres de haut et 8 mètres de longueur.

Comme visiblement cette fonction ne remplie pas pleinement son rôle, le radar est de nouveau en phase de test pour plusieurs semaines.