Installés depuis février dernier, les nouveaux radars tourelles vont bientôt distribuer leurs premiers PV puisque le radar de type MESTA FUSION 2 qui équipe ces cabines est homologué depuis le 28 septembre par le Laboratoire National de Métrologie et d'Essais (LNE). La mise en service des premières cabines sera annoncée dans quelques jours par la Sécurité routière.

Un super radar?

Si les médias nous rappellent depuis des mois que les radars tourelles sont des supers radars capables de verbaliser plusieurs infractions comme le téléphone au volant, le non respect des distances de sécurité, le franchissement de ligne continue, et d'autres encore, ce ne sera pas encore le cas pour tout de suite!

En effet, les deux certificat d'examen de type publiés par le LNE homologuent uniquement le MESTA FUSION 2 pour le contrôle de la vitesse et le contrôle du franchissement d'une signalisation lumineuse fixe (feu rouge) ou clignotante (passage à niveau).

Exemple de cliché d'infraction au feu rouge

cliché d'infraction MESTA FUSION au feu rouge

Par contre, et c'est une première en France, ces deux infractions pourront être contrôlées en même temps. C'est à dire que lorsqu'il sera installé aux abords d'un carrefour à feux tricolores, le radar contrôlera également votre vitesse de circulation!

Même sans ses fonctionnalités additionnelles qui sont bien prévues puisque le document d'homologation mentionne bien la possibilité d'ajout d'un système de contrôle optionnel, ses capacités techniques restent tout de même impressionnantes. Il a la capacité de contrôler jusqu'à 126 véhicules en même temps sur 5 voies et à les suivre sur une distance de plus de 100 mètres!

Un radar leurre!

En passant en infraction devant un de ces radars tourelles, vous ne serez pas forcement verbaliser! Pourquoi? Car toutes les cabines ne seront pas actives, certaines seront des coquilles vides sans radar à l'intérieur.

Pour éviter que les cabines vides soient rapidement repérées, elles sont équipées d'un film opaque qui empêchent de voir le contenu de la cabine. Comme on le voit sur la photo ci-dessous, seuls les emplacements des diverses caméras ne sont pas masqués.

Film opaque sur la cabine du radar tourelle

film opaque sur la cabine du radar tourelle

Même lorsque les cabines vides seront repérées, il faudra tout de même faire attention car elles peuvent être équipées du jour au lendemain puisque le système radar sera régulièrement déplacé dans différentes cabines.

La fréquence de déplacement prévue est identique à celle des radars autonomes installés dans les zones de contrôles leurres, à savoir, en moyenne, toutes les 3 semaines.

6 000 cabines annoncées!

Installés sur leurs mâts et perchés à 3 mètres de haut, notamment pour éviter les dégradations, les radars tourelles vont envahir le bord de nos routes.

Dans le budget 2019 des radars automatiques, le délégué à la sécurité routière, a confirmé les chiffres que nous annonçons depuis 2016, à savoir qu'à terme, ce sont 6 000 cabines qui seront installées dans lesquelles seront disposés aléatoirement 1 200 radars, soit 1 cabine équipée sur 5.

Le radar tourelle sur son mât

Le nouveau radar tourelle sur son mat de 3 mètres

Dans un premier temps, les radars tourelles seront installés en remplacement des radars feux rouges. Mais également, pour un programme pilote en Guadeloupe avec le remplacement de tous les radars fixes de l'île accompagné de l'installation de 80 nouvelles cabines.

Par contre, l'objectif d'un déploiement complet pour fin 2020 semble totalement utopique, d'autant plus que sur ce total, une partie de ces 6 000 radars doivent être des radars urbains dont le développement est toujours en cours...