Après avoir débutés il y a plus de trois mois, les travaux sur l'A31 à hauteur de Yutz dans la zone du viaduc de Beauregard se terminent à la fin de la semaine.

Dans ce secteur où la limitation de vitesse a, pour l'occasion, été abaissée à 70 km/h, un radar autonome est installé depuis le 24 juillet. Positionné juste sous le panneau signalant le radar fixe situé un peu plus loin, il contrôle les véhicules circulant en direction du Luxembourg.

57 180 flashs en 100 jours

Durant les 14 semaines où il aura été installé, on peut dire qu'il n'aura pas arrêté de flasher! Selon les chiffres obtenus auprès de la préfecture de Moselle par le journal RTL 5 Minutes, le radar autonome a enregistré 57 180 excès de vitesse sur une période de 100 jours entre le 24 juillet et le 31 octobre 2019.

Cela veux dire que sur la période, il a flashé en moyenne 571 fois par jour.

Et encore, ce chiffre est en forte baisse car au cours du premier mois de son installation, il avait déjà enregistré 27 239 flashs soit une moyenne de plus de 900 flashs par jour!

Les radars autonomes très actifs

Depuis leur apparition au bord de nos routes, les radars autonomes ne sont pas les plus nombreux, par contre, ils sont de loin les plus actifs.

Au cours de l'année 2018, les 262 radars autonomes en service ont enregistré 4 148 217 excès de vitesse. Cela représente une moyenne brute de plus de 43 flashs par radar et par jour.

Cela les placent toujours très loin devant les radars fixes qui ont enregistré en moyenne seulement 18 flashs par jour l'année dernière ou encore les radars mobiles qui ont relevé en moyenne moins de 9 infractions par jour.

Même les chiffres du radar fixe le plus actif de l'année 2018 font pâle figure à côté de ceux de ce radar autonome.

L'année dernière, le radar de Cagnes-sur-Mer sur l'A8 a enregistré 155 558 flashs soit en moyenne 316 flashs par jour.