Au mois de juin, cinq jeunes hommes dont un mineur ont incendié le radar automatique fixe de Marmagne installé sur la D23 dans le Cher. Appelés à comparaitre devant le tribunal, les quatre majeurs sont aussi poursuivis pour d'autres dégradations dans la commune notamment sur des lampadaires, sur une armoire électrique et dans les toilettes publiques effectuées lors de cette même nuit.

A l'audience, ils n'ont pas eu d'autres excuses qu'une soirée bien arrosée pour expliquer leur comportement. Traités de « jeunes idiots, immatures et inconséquents» par le ministère public, le tribunal les a déclarés coupables et les a condamnés à 140 heures de travaux d'intérêt général et une amende de 200 euros.

Mais ce n'est pas tout, pour l'ensemble de leur oeuvre, ils doivent rembourser de manière collective un peu plus de 60.000 euros dont 39.190 euros rien que pour la destruction du radar fixe.

Source: Le Berry