cdr 2006 ALes avertisseurs radars de la marque STOP-FLASH ont été parmi les pionniers à nous alerter à l'approche des radars fixes et mobiles dès l'année 2004. C'est la société CMT basée à Marseille qui a lancée la marque et toute la gamme d'avertisseur radar notamment les STOP FLASH CDR-2006A et STOP FLASH CDR-2006S. C'est le CDR-2006A qui a fait le succès de la marque, c'est à ce jour, le seul avertisseur radar monobloc qui se branche directement dans la prise allume-cigare ce qui permet de ne pas encombrer le tableau de bord de fil supplémentaire.

La base de données radars des avertisseurs radars STOP-FLASH n'a jamais été à la hauteur de celle de ses principaux concurrents notamment Snooper, Inforad puis AlerteGPS. En effet, la base de données radars dispose de peu d'emplacements de radars mobiles alors qu'elle est pourtant très précise pour les radars fixes.

Le 20 octobre 2008, la société CMT a été mise en liquidation judiciaire ce qui a eu pour effet d'interrompre totalement les mises à jours des emplacements radars pendant plusieurs semaines.

Le 1er février 2009, la marque STOP-FLASH a été reprise par la société 3G INTERNATIONAL basée également à Marseille. La société 3GI a repris la commercialisation du CDR-2006A en ajoutant un nouveau logo pour la marque. Malheureusement pour les possesseurs d'un avertisseurs radars STOP-FLASH, la société 3GI a également été mise en liquidation judiciaire le 21 octobre 2009.

A ce jour, les mises à jour des avertisseurs radars ne sont plus disponible. La dernière version des la base de données radars date du 13 octobre 2009. Si aucun repreneur ne se manifeste, les possesseurs d'avertisseurs radars de marque STOP-FLASH devront se résoudre à changer de matériel. Avec 500 nouveaux radars par an, un avertisseur radar qui n'est pas mis à jour devient très vite obsolète.

Par contre, attention, les avertisseurs radars de marque STOP-FLASH sont encore en vente sur de nombreux sites internet alors qu'il n'y a aucune assurance que le produit soit de nouveau mis à jour dans les prochains mois.