En 2009, les 14 radars automatiques fixes du département du Gers (32) ont flashé 21.069 automobilistes en excès de vitesse.

La majorité des excès de vitesse (91.77 %) concernent des dépassements de la vitesse autorisée de moins de 20 km/h. Les grands excès de vitesse, de plus de 50 km/h représente tout de même 1.05% des infractions enregistrées, c'est plus que les excès de vitesse compris entre +40 et +50 km/h qui ne représente que 0.86% du total.

Dans le détail, le radar le plus actif est celui installé sur la N124 à Pujaudran. Il n'a été mis en service que le 26 octobre 2009 et pourtant, il a déjà relevé 7.452 infractions. Cela en fait le champion toutes catégories dans le département. Le deuxième radar le plus actif est ensuite celui installé à Jegun sur la D930 avec 2.262 infractions, lui aussi a été mis en service au cours de l'année 2009, le 17 février. Pour compléter le podium, il faut rajouter le radar fixe installé sur la N21 à Auch avec ses 2.129 excès de vitesse constatés.

Voici en détail les chiffres pour tous les radars fixes du Gers:
  1. N124 Pujaudran : 7.452 infractions
  2. D930 Jegun : 2.262 infractions
  3. N21 Auch : 2.129 infractions
  4. N124 Auch : 1.928 infractions
  5. N21 Sainte-Christie : 1.473 infractions
  6. N21 Lasséran : 1.435 infractions
  7. N21 Lectoure : 1.059 infractions
  8. N124 Ordan-Larroque : 820 infractions
  9. N124 Gimont : 755 infractions
  10. N21 Saint-Martin : 706 infractions
  11. D931 Sainte-Christie-d'Armagnac : 351 infractions
  12. D935 Maulichères : 391 infractions
  13. N124 Vic-Fézensac : 271 infractions
  14. D931 Boucagnères : 37 infractions (mis en service le 14 décembre 2009)
Un quinzième radar fixe est en service depuis le 8 janvier 2010 sur la D931 à Larressingle environ 5 km après Condom en direction de Eauze, très précisément au kilomètre 24.