logo securite routiereLe gouvernement vient de présenter le bilan provisoire de l’accidentalité routière 2009. 4.262 personnes ont trouver la mort sur les routes de l'hexagone au cours de l'année 2009. Avec treize victimes en moins par rapport à 2008, le gouvernement peut se targuer d'une huitième année de baisse consécutive de la mortalité routière. Un baisse qui apparaît comme un miracle car jusqu'au mois dernier on s'attendait plutôt à une hausse de 1 à 2% du nombre de victimes de la route. Mais, le mois de décembre a atteint un niveau exceptionnellement bas pour l’accidentalité routière avec 295 morts en 2009 contre 362 en 2008, soit une baisse significative de -18,5% du nombre de personnes tuées.

En termes de sécurité routière, l’année 2009 se caractérise également par une baisse significative du nombre d’accidents corporels (68 512 soit - 8 %) et du nombre de personnes blessées (83 911 soit - 10,5%) et hospitalisées (30 490 soit - 12,8%).

Le ministère des Transports, en charge de la sécurité routière compte bien poursuivre l'installation de radars automatiques fixes, mobiles et feux rouges à raison de 500 par an pour ne pas relâcher la pression sur les automobilistes. Mais l'objectif de Nicolas Sarkozy de passer en dessous du seuil des 3.000 morts par an sur les routes de France semble impossible à tenir.