ultralyteMercredi en fin d'après-midi, les gendarmes de Nozeroy effectuaient un banal contrôle de vitesse lorsqu'ils ont contrôlé une Seat Ibiza à 192 km/h sur une départementale limitée à 90 km/h. Avec la marge de tolérance, la vitesse a été ramenée à 182 km/h mais le chauffeur, un travailleur frontalier français, qui circulait dans le sens Suisse vers Jura a fait l'objet d'une rétention administrative de son permis de conduire. Il sera également convoqué devant le tribunal de Dole dans les prochaines semaines.

Le même jour, au même endroit le conducteur d'une Mégane Renault a été contrôlé à 157 km/h (retenu 149 km/h). Le conducteur, habitant dans le Doubs sera lui aussi convoqué par le parquet de Besançon.

Source: Le Progrès