radar subaruLes mauvais chiffres de la sécurité routière au mois de septembre n'ont pas tardé à faire réagir le gouvernement. Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncer vouloir inverser la tendance en renforçant les contrôles la nuit et les week-ends. En effet, après sept années de baisse, l'année 2009 risque d'être une année année de hausse de la mortalité routière éloignant un peu plus l'objectif des 3000 morts sur la route en 2012 fixé par Nicolas Sarkozy.

Dans une circulaire adressée aux préfets, le ministre «demande de mobiliser les forces de l'ordre (...) dont la présence visible et dissuasive doit être renforcée sur l'ensemble du réseau routier et autoroutier». Il demande également que soit établi «un diagnostic détaillé de l'accidentologie» dans chaque département, à partir duquel les préfets devront fixer aux policiers et aux gendarmes « des objectifs devant être atteints avant la fin de l'année ».

Dans cette circulaire, le ministre demande également que l'action des forces de l'ordre soit « sensiblement renforcée au cours de la nuit et lors des fins de semaine ». Les préfets devront «faire effectuer, chaque nuit, des contrôles» en favorisant «le recours aux radars mobiles pendant cette période» et «faire organiser de manière systématique des opérations de dépistage d'alcoolémie ou de consommation de stupéfiants pendant les nuits du vendredi au dimanche». Le ministre cible également « les conducteurs de deux roues » pour lesquels il souhaite une augmentation du nombre de contrôle de vitesse avec interception immédiate mais aussi les cyclistes en ville qu'il veut « sensibiliser au nécessaire respect des règles du code de la route. »

Enfin, il demande aux préfets d'organiser "au moins une fois par semaine des opérations conjointes police-gendarmerie pour contrôler en profondeur un itinéraire choisi" selon leur analyse de l'accidentologie locale.