En septembre 2009, le nombre de personnes blessées sur les routes enregistre une baisse de 8,9 % (735 blessés en moins par rapport à septembre 2008). Le nombre d’accidents corporels connaît lui aussi une baisse de 6,5 % avec 6 285 accidents contre 6 724 en septembre 2008.

Mais bien que moins nombreux, ces accidents ont eu de graves conséquences car 393 personnes ont perdu la vie le mois dernier sur la route, soit une augmentation de 17,7 % par rapport au mois de septembre 2008. Il faut tout de même un peu relativiser cette hausse car le mois de septembre 2008 avait marqué une baisse importante de l’accidentalité (- 25,2 % de personnes tuées par rapport à septembre 2007).

Les causes de cette hausse de la mortalité routière en septembre 2009 sont essentiellement liées à des manquements aux règles du Code de la route : abus d’alcool, vitesse excessive et incivilités au volant.

Les usagers de deux-roues motorisés paient un lourd tribut sur les routes : depuis le début de l’année, ils représentent près d’une victime de la route sur trois (motocyclettes et cyclomoteurs) alors qu’ils sont à peine 2 % du trafic. En septembre 2009, dans le département du Nord, sur 9 personnes ayant trouvé la mort, 6 étaient conducteurs ou passagers d’un deux-roues motorisé, et dans le Rhône, c’est 4 des 9 victimes de la route.

« L’incivilité routière tue. Le non-respect des règles et des autres paraissent toujours sans importance à ceux qui les commettent, mais elles ont malheureusement des conséquences trop souvent mortelles. C’est une priorité refusée, un clignotant oublié, un feu rouge grillé. Après un été mitigé, une rentrée inquiétante en matière de sécurité routière, je lance un appel à la plus grande prudence sur les routes, mobilisons nous pour sauver des vies » déclare Jean-Louis BORLOO.