Un automobiliste d'Ottawa (Canada) conteste une contravention pour excès de vitesse parce qu'il n'a pas reconnu le policier de Gatineau (Québec) qui portait des habits de camouflage lors d'une opération radar sur le boulevard Wilfrid-Lavigne.

Le policier, debout à côté de sa voiture banalisée, portait une casquette et un pantalon de camouflage. En rajoutant à cela un radar laser pointé sur son véhicule, l'automobiliste a cru à un "tireur fou" avec une arme, il a donc accéléré et même failli écraser le policier qui s'était déplacé devant la voiture du conducteur fautif en lui faisant signe de s'arrêter.

Débouté en première instance, l'automobiliste portera son dossier devant la Cour d'appel en novembre 2009.

Il faut savoir qu'à Gatineau, les policiers ont le droit de porter un costume non conforme, par exemple un jean ou un pantalon de camouflage. Ils portent ces vêtements dans le cadre de leurs moyens de pression syndicaux car faisant partie des services essentiels, les policiers n'ont pas le droit de grève.