Hervé Mariton a rendu ce mercredi son rapport sur les amendes radars à la commission des Finances.

Il annonce que les radars automatiques devraient rapporter environ 550 millions d'euros en 2009 soit une hausse de 23% par rapport à 2008. Hervé Mariton note également que c'est la seule augmentation du nombre de radars qui permet la hausse globale des recettes car unitairement, chaque radar rapporte de moins en moins d'argent.

Pour lui, "si cette baisse se poursuit, les recettes des amendes ne couvriront plus dès 2017 le coût de maintenance des radars, toujours plus important". On peut quand même en douter quand on sait qu'en 2008, le bénéfice des amendes radars s'élève à plus de 300 millions d'euros, sans compter les 100 millions d'euros supplémentaires correspondant aux amendes majorées ainsi qu'au 60 millions de dépenses budgétiser pour l'installation des nouveaux radars.

Mais le député de la Drôme sûr de ses calculs, demande que la répartition des recettes des radars soit modifiée en anticipant la baisse des bénéfices. Il propose que dès 2010, les 200 millions d'euros versés à l’AFITF soient annulés, mais aussi, que les 130 millions d'euros versés aux collectivités locales (communes et département) soient également annulés à partir de 2017.

Bon point pour les automobilistes, le député propose également que le Centre National de Traitement soit mieux géré pour que son fonctionnement soit plus rigoureux. De le même façon, il souhaite l’amélioration du système d’information en cas de PV (signification du PV par courrier et e-mail) mais aussi l'amélioration des possibilités de recours notamment en recevant un avis de réception lors de l'envoi d'une lettre de réclamation.

Source: 20minutes et MotoMag.