permis conduireEn 2007, plus de 220.000 conducteurs ont suivi stage de récupération de points de permis dans l'un des 1.300 centres agréés recensés par le Syndicat National des Professionnels du Permis à Point (SNPAP).

A leur début, ces stages étaient organisés par des professionnels (auto-écoles et associations). Dès 2002, avec le renforcement de la politique de sécurité routière, le marché a explosé et fait naître un nouveau métier, celui de gérant de centre "permis à points". A 250 euros par personne le stage de 2 jours, le marché est en plein essor, ouvert à tous et lucratif.

Le mois prochain, un décret devrait remettre à plat les conditions de délivrance des agréments aux organismes chargés d'organiser les stages de récupération de points du permis de conduire. Les règles vont donc être plus strictes, un local avec un bureau à l'instar des auto–écoles sera désormais obligatoire, la formation dispensée sera mieux personnalisée et davantage axée sur le comportement de l'automobiliste et les centres devront être gérés par des personnes expérimentées dans le domaine de la sécurité routière.

Avec ces nouvelles dispositions, le contenu des stages de formation sera amélioré mais cela risque d'entraîner un allongement des délais et une augmentation des tarifs.

Source: Autoplus.fr