Alors que l'histoire de la voiture flashée à 324 km/h a fait le tour de tous les journaux, aujourd'hui, l'administration dément !

La Direction du projet interministériel de contrôle automatisé (DEPICA) indique que "la photo a été prise à 78 km/h, ramenés à 73, et non 324 km/h" et assure être en possession de la copie de la contravention envoyée mentionnant bien une vitesse de 78 km/h.

Pour l'administration, le PV serait donc un montage ce qui expliquerait que la contravention inflige seulement une amende forfaitaire de 68 euros au conducteur, correspondant normalement à un excès de vitesse inférieur à 20 km/h (73 km/h au lieu de 70 km/h).

Est-ce réellement un "truquage" de la part du conducteur fautif ou y-a-t'il vraiment eu une erreur d'impression sur le PV ? Réponse certainement dans les prochains jours...

Source : Le Parisien