Dans la nuit de samedi à dimanche, un artisan agé de 46 ans a été pris en flagrant délit par les gendarmes de Nantua (Ain) alors qu'il était en train de découper le pied du radar de Tossiat (RN75). Les gendarmes en patrouille ont été intrigués par une voiture stationnée en marche et phares allumés près du radar. A peine descendus de voiture, ils ont tout de suite remarqué des étincelles sur le radar et ont pu appréhender l'homme en flagrant délit.

Placé en garde à vue, l'homme a expliqué qu'il s'était fait «flasher» à plusieurs reprises, et était excédé par des P.V. et les retraits de points sur son permis de conduire. Intérroger sur plusieurs autres dégradations de radars dans le département, il a également avoué avoir découpé un autre appareil, la même nuit à Bény sur la RN83.

Jugé dès le lundi en comparution immédiate au TGI de Bourg-en-Bresse, il a été condamné à 30 jours d'amende à 40 euros (1.200 euros) et devra en outre suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière.