Le Sénat a adopté deux amendements au projet de loi de finances pour 2008, qui modifient le mode de répartition du produit des amendes radar au bénéfice des départements et de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFTITF).

Le texte d'origine prévoyait une répartition en fonction "d'un indice tenant compte de l'accidentologie propre à chaque département, ainsi que du poids des charges d'entretien du réseau routier départemental". Finalement, le "critère de l'accidentologie" a été supprimé et les 30 millions d'euros seront répartis uniquement en fonction du kilométrage de réseau routier dont le département a la charge.

Dans le même temps, un deuxième amendement, réduit de 204 à 194 millions d'euros le montant du produit des amendes affecté à l'implantation de nouveaux radars. Les 10 millions d'euros economisés sont reportés au profit de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFTITF).