Au cours de la période mai-août 2007, le nombre de procès verbaux pour excès de vitesse a fortement augmenté, qu’ils soient issus des contrôles traditionnels ou du contrôle automatisé. Cette augmentation est liée à la pointe traditionnelle de l’été (hausse du trafic et trajets inhabituels) et à l’augmentation du nombre de contrôles, y compris par le dispositif traditionnel.

Sur la période mai-août 2007, le nombre de PV pour excès de vitesse a atteint le chiffre record de 3.122.265 PV contre envrion 2.750.000 PV sur la même période en 2006. Cette hausse est entièrement dûe à l'utilisation des radars mobiles automatiques et traditionnels puisque le nombre de PV émis par les radars automatique fixe est stable avec 1.314.117 PV contre environ 1.300.000 sur la même période en 2006. Par contre, le nombre de PV émis par les radars automatiques mobiles augmentent en passant de 900.000 à 1.181.823 PV en 2007. Idem pour les contrôles de vitesse traditionnels qui augmentent de 500.000 en 2006 à 626.325 en 2007.

Au deuxième quadrimestre 2007, le nombre de contraventions issues du contrôle « aléatoire » (contrôle traditionnel + contrôle mobile automatisé) s’élevait à 57,9 % de l’ensemble des contraventions pour excès de vitesse contre 54,7 % au cours du quadrimestre précédent.

Sur les huits premiers mois de l'année, le nombre de PV pour excès de vitesse s'élève déjà à plus de 5.400.000 soit 500.000 PV de plus que sur la même période en 2006. La répartition des PV est la suivante :
  • 2.350.000 PV pour les radars automatiques fixes
  • 2.000.000 PV pour les radars automatiques mobiles
  • 1.050.000 PV pour les contrôles radars classiques (radars lasers et autres radars non automatiques)