La commission des finances du Sénat a décidé d'engager en 2008 un "contrôle approfondi" du dispositif de radars automatiques, compte tenu des "résultats décevants" du contrôle automatisé des infractions au code de la route, dont seulement environ la moitié sont effectivement suivies d'un avis de contravention.

Ce contrôle demandé par la commission des finances n'a aucun rapport avec les problèmes de réglages des radars automatiques soulevés par Auto-Plus mais vise a augmenter le taux de recouvrement des amendes et plus précisement a augmenter le taux d'emission d'avis de contravention par rapport au nombre de flashs emis par les radars! Actuellement, environ 50% des flashs sont suivis d'un PV, les 50% restants concernent principalement:
  • des véhicules immatriculés à l'étranger (20% environ)
  • des photos illisibles ou mal cadrées qui ne permettent pas de lire la plaque d'immatriculation. Cette part diminue sans cesse car avec la succession des générations de radars (MESTA 210, MESTA 210 V2, MESTA 210C) la qualité des photos n'a cessé de s'améliorer.
  • des motos flashées par l'avant là où elles n'ont pas de plaque d'immatriculation. C'est surtout le cas avec les radars mobiles car la plupart des radars fixes flashent maintenant par l'arrière.
  • des photos comportants plusieurs véhicules, lorsqu'il y a un doute sur le véhicule qui a commis l'infraction, le PV n'est pas envoyé
  • des véhicules dont l'adresse de carte grise n'est pas à jour et qui nécessite des recherches appronfondies pour retrouver le propriétaire