Pour qu'un radar automatique fixe ou mobile de type MESTA 210 ou MESTA 210C délivre une mesure de vitesse correcte, l'angle entre l'axe du faisceau d'émission et la trajectoire des véhicules doit être de 25 °. Cette valeur d'angle est très importante, car l'onde électromagnétique émise par le radar rayonne dans une direction privilégiée au moyen de l'antenne directive. Après réflexion sur un véhicule, une partie de l’onde recueillie par l’antenne est comparée à une fraction de l’onde émise. La fréquence Doppler résultant est en particulier proportionnelle à la vitesse du véhicule et au cosinus de l’angle formé par la trajectoire du véhicule avec l’axe de rayonnement de l’antenne.

Un angle de visée inférieur à 25 degrés entraine une majoration de la vitesse calculée, au contraire un angle de visée supérieur à 25 degrés entraine une minoration de la vitesse calculée. L'erreur de calcul de la vitesse est d'environ 5% par degré d'écart. Par exemple, un radar positionné sur une autoroute limitée à 130 km/h, avec un positionnement de 22° par rapport à la route calculera une vitesse de 136 km/h alors que la vitesse effective est de 121 km/h.

La valeur de l'angle d'installation du radar est indiquée dans le certificat d'approbation de tous les modèles de radars. Par exemple, dans le Certificat d'examen de type 03.00.251.004.1 du 06/10/2003 concernant le MESTA 210, il est inscrit :

L'angle formé par l’axe du lobe de rayonnement de l’antenne avec la trajectoire des véhicules doit être de 25 degrés. Il est ajusté et contrôlé à l’aide d’un des dispositifs suivants :
- la lunette de visée solidaire de l’antenne lorsque celle-ci est installée sur le bord de la chaussée
- le dispositif de mesure d’inclinaison (sitomètre ou inclinomètre) pour une installation en surplomb

Installation dans un véhicule :
Le véhicule est stationné sur le bord et parallèlement à l'axe de la chaussée. L'orientation de l'antenne du cinémomètre doit être ajustée après stationnement du véhicule et avant le début des mesures.

Installation permanente en cabine :
Les cabines peuvent être disposées sur le bord de la chaussée, sur un portique ou sur un ouvrage d’art. Elle doivent être solidement fixées avant l'installation du cinémomètre. L'angle d'installation de l'antenne doit être ajusté lors de sa pose initiale. Toute dépose nécessite lors de la remise en place, un nouvel ajustage. Tout déplacement, rotation, réparation ou modification de la cabine nécessite un ajustage de l'angle de l'installation de l'antenne.


Pour les radars mobiles, rapporte le document qu'AutoPlus s'est procuré, les unités utilisant quotidiennement les radars confessent que le protocole d'installation des radars n'est pas respecté et qu'elles n'effectuent plus la manipulation avec jalon de visée et décamètre permettant de s'assurer de la bonne installation du radar.

Pour les radars fixes, les imprécisions sur l'angle des radars sont fréquentes. "Aucune attestation d'agent assermenté de l'Etat ne vise à prouver que lors des installations primitives, d'une part, et des reposes des antennes, d'autre part, l'angle de 25° prévu par le constructeur est bien respecté" dénonce le rapport.

"Visiblement, poursuit la note, aucune de ces installations de radar n'a fait l'objet d'un alignement précis avec un théodolite, seul appareil capable de déterminer une droite parallèle avec l'axe médian de la chaussée".

"En conclusion (…), l'alignement à 25° de l'axe de l'antenne par rapport à la trajectoire des véhicules, tel que prévu dans toutes les procédures de constructeur, manque de précision. Lorsque l'on connaît les erreurs engendrées sur les mesures de vitesse par un mauvais positionnement de l'antenne, il est évident que l'on peut légitimement douter de la valeur des mesures de vitesse effectuées dans ces conditions".